Conférence 2014

Porter la voix du Féminin

Programmation : Samedi 27 Septembre 13h00 > 13h50  –  ( salle 2 )

Le Féminin Sacré est une force d’Amour et de Compassion qui insuffle notre Terre. Accueillons-là en nous ! Elle appelle à un espace de paix, à un nouvel équilibre Masculin-Féminin entre nous et en chacun de nous. Elle appelle aussi les femmes, cette moitié de notre Humanité  à se relever.

Comment la femme qui donne la Vie, la protège et l’éveille peut-elle autoriser la violence, la guerre et la destruction de notre Terre ? Comment aider ces femmes  niées à elles-mêmes, ignorantes parfois de leurs droits, et souvent de leur Force ?

En leur laissant un espace pour écouter leur voix, l’accueillir… Elles s’autorisent alors à reconnaître ce qui a été blessé, à le libérer…C’est un premier pas vers la Conscience d’elles-mêmes qui les conduit à leur véritable essence qui est sacrée. Elles vont alors puiser en elles la Force de Vie pour se reconstruire.

Femmes du monde debout ! Debout !
Femmes du monde debout, debout !
Femmes du monde debout, debout oh !
[Chanté par Gracita à Haïti]

Et ces femmes qui se relèvent  osent déployer leurs énergies,  ensemencer la Terre de leur divinité et ouvrir le cœur des hommes. Elles déploient leur féminin sacré, ce sont les Mères du Monde.
Elles nous invitent à un partage à travers leurs histoires, témoignages et portraits : elles m’ont confié la mission de porter leur voix. C’est au travers d’un voyage dans le monde et dans le cœur que ma mission prend forme.
Elles vous appellent à les rejoindre pour ré-enfanter le monde.
La Femme sera la porte de la nouvelle Humanité, si porteuse de cette Énergie d’Amour et de Vie ; elle la réveille, la sublime et l’exprime afin d’harmoniser le monde.

Une vidéo de ce voyage chez les femmes du monde sera présentée afin que vous puissiez vous aussi croiser leurs regards et voyager au cœur de l’être.


Conférencier : Véronique CLOITRE

Véronique Cloitre

Véronique Cloitre

Photographe captivée par l’humain, Véronique Cloitre explore infatigablement les visages de ceux qu’elle rencontre et s’imprègne de leur environnement.

« Croiser un regard, c’est voyager au cœur de l’être. »

Elle a organisé de nombreuses expositions. Elle anime également des stages et ateliers de photojournalisme pour des personnes en reconstruction. «  En projetant dans l’image une part de soi trop lourde ou pas encore conquise, on peut retrouver sa propre dignité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contrôle Anti-spam (saisir le bon nombre) : *