Conférence 2013

Si le cœur en action … c’était la nouvelle conscience

Conférence : Dimanche 29 septembre de 13h à 13h50 (salle 1)
Il n’y a pas de crise chez les pauvres parce que la justice a repris son vrai visage dans l’utopie incarnée qu’est Voix Libres en Bolivie.

Pas de crise… mais du travail pour tous grâce aux micro-crédits et aux entreprises solidaires… dont les bénéfices sont réinjectés dans la création d’emplois et le lancement de projets sociaux.

voix_libresSi les plus pauvres qui ont vécu dans les ordures, dans les rues ou les mines ne parlent pas de crise, c’est parce qu’ils partagent leur destin, leur savoir-faire, leur savoir-être et leur vivre-ensemble.

Tous ont la responsabilité de s’épauler affectivement, socialement, économiquement et entrepreneurialement.

Au pays des esclaves, les plus pauvres sont en train de récupérer tous leurs droits…

Si les plus pauvres ont su créer une société dont on rêve tous, où les marginaux et les irrécupérables sont regardés avec respect… comment ne pas rallumer la flamme rapidement ici en Europe ? la clé, c’est le vivre-ensemble, s’écouter et exprimer le meilleur.


Qui suis-je ?

Marianne SébastienMarianne SÉBASTIEN est la fondatrice et présidente de l’association Voix Libres International qui développe une nouvelle société dirigée par les plus pauvres en Bolivie.
Consultante en management, femme entrepreneur 2007 en Suisse, musicienne, cantatrice, thérapeute par la voix.

Son parcours exemplaire de cheffe d’entreprises, de cantatrice, de musicothérapeute et son engagement humanitaire récompensé par de nombreux prix internationaux nous invite à réenchanter le monde. Au service d’un management durable et solidaire, son enthousiasme communicatif marque les esprits, mobilise et libère les énergies et les ressources.

Je suis heureuse d’être marraine de ce salon qui correspond aux valeurs de ma vie… de respect de la nature humaine et à la fraternité possible entre les êtres, même avec ceux qui paraissent détruits.
En Bolivie, nous avons créé des prisons pilotes, où les prisonniers sont devenus ambassadeurs de non-violence… le grand secret, c’est que la musique est présente dans tous les projets. Cette musique qui nourrit l’âme et le cœur, distillant amour et joie immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contrôle Anti-spam (saisir le bon nombre) : *