Conférence

De l’obscurité à la lumière… ou comment Voix Libres a aidé 1 million de pauvres

Programmation

vendredi : 19h – 19h50

La conférence

1. De l’enfer… A Voix Libres

Je suis Marianne SEBASTIEN, et je partage ma vie depuis bientôt 20 ans avec les familles et les enfants qui vivaient dans les mines, les rues et les ordures de Bolivie, le pays le plus pauvre d’Amérique latine, pays spolié de sa richesse entre tous, entouré du Brésil, Argentine, Paraguay et Pérou.

Je suis arrivée il y a 20 ans à Potosi, 4’500 mètres d’altitude, lors d’une mission dans le Cerro Rico, ce grand massif dans lequel il y a eu 8 millions de morts. Les mineurs racontent qu’avec tout l’argent et l’or extraits, on aurait pu construire un pont entre Potosi et l’Europe… et pire… un autre pont aller-retour avec les ossements de tous ceux qui sont morts pour enrichir l’Europe…

Je suis restée un mois dans les Andes et 5 minutes avant de partir… rencontre avec le Padre Santiago. Testament…

Création de Voix Libres

Au début:

• les enfants au fond des mines, mortalité des femmes 44 ans et des hommes 35 ans.

• de centaines de recycleurs dans les ordures

Réalisé : une campagne d’éradication du travail des enfants dans les mines et les ordures… alors qu’ils vivaient dans les lieux les plus contaminés et dangereux.

20 ans d’engagement total, jusqu’à 800 employés, dont la majorité sont des ex-bénéficiaires, enfants et jeunes que j’ai connus alors qu’ils étaient dans mines, des ordures, des rues.

vl1

Mines du Cerro Rico à plus de 4’200 m. d’altitude

vl2

Dépôt d’ordures à Cochabamba

La Fundación Voces Libres a touché 1 million de bénéficiaires directs, dont 120’000 bénéficiaires de micro-crédits sans intérêts…

Un développement des plus pauvres par les plus pauvres. Un développement qui rend les gens avant tout autonomes, moins dépendants des forces qu’ils ne contrôlent pas et qui les écrasent. Comme dans nos vies, les seuls projets qui marchent sont ceux que l’on porte vraiment dans notre coeur.

2. L’UTOPIE DU DÉBUT

1. Transparence: 100% des dons financent les projets en Bolivie, les frais de fonctionnement sont pris en charge par les cotisations des membres. pas d’expatrié – j’ai fondé Voix Libres à cause d’une colère face à l’inefficacité des institutions de développement… les riches deviennent encore plus riches en devenant des consultants sur le dos des pauvres sans trouver de solutions véritables, car des milliers d’enfants mourraient dans les rues, les ordures et les mines… un exemple de plus qui me démontrait l’incapacité des organismes d’aide au développement à transformer la relation Nord-Sud. Pourquoi? parce qu’ils ne viennent pas de la base.

2. Les plus pauvres sont les spécialistes de la misère... ils deviennent leaders de leur projets. En mettant une loupe sur les plus pauvres, vous avez le diagnostic des faiblesses d’une démocratie donc les solutions…

3. Pas de développement extérieur sans développement intérieur C’est quoi? un regard nouveau concentré sur le potentiel et non sur le problème. L’essentiel, c’est de voir comment consolider leur arbre de vie. Et surtout comment partir de notre ressenti profond, c’est-à-dire du coeur et pas seulement de notre mental, pour transformer les faiblesses en forces.

3. LE GOUVERNEMENT DES ENFANTS

vl3Un nouveau paradis pour ceux qui ont été si maltraités pendant des siècles et encore aujourd’hui: 83% des enfants et 70% des femmes sont victimes de mauvais traitements.

Moises: la première fois qu’il a vu le lac, il s’est exclamé : “Le ciel est tombé par terre”.

Dans un des plus beaux lieux du monde une semaine de formation à l’expression (théâtre, chant, dessin), à l’entrepreneuriat à la construction d’infrastructures communes, et surtout à la solidarité et au leadership. Développement de toutes les qualités de l’enfance pour créer la Terre des Enfants.

Nos jeunes leaders… Nicanor, psychologue ; Mercedes, avocate et représentante légale de la Fondation ; Alberto, boulanger

Quelques exemples :

Nos jeunes leaders… Nicanor, psychologue.

Nos jeunes leaders… Nicanor, psychologue.

• Nicanor

• Enrique

• Mercedes: a accompagné son père en prison, car sinon elle dormait dans la rue.

• Alberto

 

 

Mercedes, avocate et représentante légale de la Fondation ; Alberto, boulanger

Mercedes, avocate et représentante légale de la Fondation ; Alberto, boulanger

Pourquoi est-ce que cela marche avec les jeunes ? Parce qu’on leur donne le plaisir de s’occuper des autres… toute une psychologie positive qui est en rupture avec l’injustice qu’ils ont vécue, et qui dépose de la bonne terre autour des qualités de chaque arbre.

Comment repenser l’éducation des garçons si on veut sortir du machisme ?

Quand je demandais à Jésus comment il voit les filles: “jamais je ne leur toucherais un cheveu” alors que tous viennent d’un milieu où violence et alcoolisme sont monnaie courante. Carlos nous disait : « moi, je rêve de donner de la tendresse ».

Parce que dans nos villages, ils partagent toutes les tâches communautaires avec les filles (ménage, cuisine, lessive). Ils sont acceptés avec toutes leurs émotions, droit de pleurer et d’être en colère.

L’autonomie de la Fondation enracinée dans le développement intérieur et thérapies.

Pas de développement extérieur sans développement intérieur….

Des techniques de chant, mandalas, watsu (shiatsu dans des eaux thermales) pour que nos bénéficiaires découvrent leur plein potentiel et reprennent confiance en eux

Des techniques de chant, mandalas, watsu (shiatsu dans des eaux thermales) pour que nos bénéficiaires découvrent leur plein potentiel et reprennent confiance en eux

4. PROGRAMMES D’APPUI

Ce travail de développement intérieur permet d’unir les personnes et accélère l’enracinement des programmes d’appui… éducation et formation, santé, autonomie alimentaire, appui légal, micro-crédits sans intérêts, infrastructures et entreprises solidaires.

Education

Chaque année, Voix Libres distribue du matériel scolaire à des dizaines de milliers d’enfants

Chaque année, Voix Libres distribue du matériel scolaire à des dizaines de milliers d’enfants

Quelques chiffres :

• Jusqu’à 10’000 enfants qui ont pu manger tous les jours grâce à Voix Libres.

• Plus de 500 bourses d’études

• 22 centres communautaires

Cette année, Voix Libres forme des milliers de parents et de professeurs à la pédagogie de la tendresse, soit : l’amour est le principe pédagogique essentiel.

Une éducation qui tend à stimuler toutes les intelligences de l’enfant: intelligence énergétique, émotionnelle, pratique, créative, mathématique, intuitive, du coeur… afin qu’ils deviennent inventeurs de leur vie et racontent ce qu’ils vivent…

Autonomie alimentaire

Voix Libres a construit 18 walipinas à côté d’écoles sur l’altiplano pour garantir une nourriture de qualité et abondante aux enfants.

Voix Libres a construit 18 walipinas à côté d’écoles sur l’altiplano pour garantir une nourriture de qualité et abondante aux enfants.

• 3 centres agronomes : formation des communautaires, des jeunes de Voix Libres et autonomie alimentaire de nos centres

• Walipinas : jusqu’à 4 récoltes par année à plus de 4’000 mètres d’altitude et économie de 80% d’eau par rapport à une production à l’extérieur

Infrastructures

vl20

• En 20 ans, 222 infrastructures construites ou rénovées… colonne vertébrale de toute la fondation. Exemple : Dans les mines, les femmes ont construit une grande école à 4’600m altitude, dont Claudia est responsable, elle qui a vécu les pires violences.

Micro-crédits sans intérêts

120’000 bénéficiaires de micro-crédits avec une formation globale à l’économie solidaire: 95% des bénéficiaires sont des femmes et 5% des hommes pour la plupart dans les prisons de Cochabamba.

• planification familiale

• alphabétisation économique

• auto-défense, pour ne plus être une victime mais devenir une décideuse.

vl9

Les femmes avaient 12 enfants il y a 20 ans, elles ont été aujourd’hui remplacées par une nouvelle génération qui n’en veut plus que 2 ou 3 et qui refuse d’être esclave des propriétaires des mines.

Elles ont osé prendre des micro-crédits, remboursés alors qu’elles vivent dans les pierres ou les ordures, et ont pu améliorer leurs toits, leurs maisons.

Exemples :

• Elles ont pu retourner dans leurs campagnes, car avec les micro-crédits elles ont pu s’acheter des semences et des outils…

• Liliana se serait donné la mort si elle n’avait pas rencontré Voix Libres. C’est elle qui dirige aujourd’hui notre atelier de tissage,

Un micro-crédit sans intérêt parce que l’intérêt est humain, en service et en solidarité… Tout se multiplie… car la multiplication est exigée de chaque personne et fait partie des contrats éthiques… Chacun est maillon actif de la démocratie participative qui est mise en place.

Le micro-crédit répond à un besoin individuel et familial, il permet à une femme de sortir de la dépendance économique et d’assurer les conditions matérielles de base à sa famille.

Entreprises solidaires

17 entreprises sociales Production de quinoa, maison des menuisières, ateliers de d’artisanat, menuiseries, boulangeries, etc.

17 entreprises sociales Production de quinoa, maison des menuisières, ateliers de d’artisanat, menuiseries, boulangeries, etc.

100% des bénéfices des entreprises solidaires créent des emplois pour les jeunes et les femmes et sont réinvestis dans des projets sociaux. Par ex. notre restaurant au bord du Lac Titicaca finance la nourriture pour 2 centres d’enfants.

Une nouvelle économie de proximité et valorisation de leur artisanat pour garantir une autonomie de la Fondation – au lieu d’une économie financière virtuelle.

Nos ateliers de tissage à Potosi, Cochabamba, Machacamarca et au bord du Lac Titicaca… Ce sont plus d’une centaine de femmes qui apprennent à tisser, coudre et surtout à vivre ensemble dans une nouvelle dignité.

Nos ateliers de tissage à Potosi, Cochabamba, Machacamarca et au bord du Lac Titicaca… Ce sont plus d’une centaine de femmes qui apprennent à tisser, coudre et surtout à vivre ensemble dans une nouvelle dignité

5. La clef d’accès à l’unité intérieure: LE CHANT

Si l’amour maternel suffisait, tous les plus pauvres seraient libérés, tous les souffrants seraient joyeux, car l’amour est le raccourci universel pour ouvrir une personne et tranquilliser une âme… La clé de Voix Libres, c’est non seulement donner de la tendresse, mais aussi réveiller les êtres par la vibration puissante du chant. Nous pratiquons des techniques qui permettent de débloquer les diaphragmes et mettent à l’unisson ventre, coeur tête, soit corps, coeur, esprit… On évite ainsi qu’il y a ait la technique n°1 et l’être n°2 et surtout on libère les tensions profondes et le potentiel illimité de l’être.

Le chant est le stimulus le plus puissant pour réveiller notre cerveau parce qu’il stimule le corps calleux… ce cerveau intermédiaire qui permet une bonne communication entre notre cerveau gauche et cerveau droit… soit entre notre ressenti et notre pensée analytique. Stimuler le corps calleux permet de relier l’hémisphère gauche qui est surtout verbal, logique, analytique et scientifique à l’hémisphère droit qui est global, synthétique, artistique, émotionnel, sensible et intuitif. Le cerveau droit, c’est celui de l’amour.

Un musicien et surtout un chanteur peut avoir un corps calleux jusqu’à 20% plus grand… en d’autre termes, le chant augmente notre énergie immédiatement, nous fait sécréter des endorphines et donc nous rend joyeux…

Pourquoi des résultats si démultipliés? Parce que le chant nous met dans un état énergétique intense immédiatement… et donc nous prépare à être dans un état de compassion, en nous mettant dans l’instant présent, seul lieu de réalisation. Alors face à la misère terrible, face à des enfants qui meurent congelés dans la rue à 4’000 m, la réaction est immédiate… la clef : just begin ou do it now… ou « despierta ya » comme notre radio locale. Carte postale : Cause pas, agis !

vl12

Marianne, spécialiste des sans-voix…

« Patience… »

Je suis restée 5 ans dans le silence avec mon fils qui est devenu sourd profond à l’âge de 6 mois alors que j’étais en pleine carrière de cantatrice… les spécialistes disaient qu’il ne parlerait jamais… je l’ai retiré de tout l’appui traditionnel pour développer des stratégies pour qu’il parle lui et les enfants sourds de Suisse. Il est aujourd’hui dessinateur-architecte et bilingue…

Ils étaient muets et pétrifiés, aujourd’hui ils animent une émission de radio : «Despierta Ya!», réveille-toi maintenant!

Ils étaient muets et pétrifiés, aujourd’hui ils animent une émission de radio : «Despierta Ya!», réveille-toi maintenant!

Improvisation de sa mélodie

Par le chant, les enfants peuvent exprimer leur identité profonde, faire sauter le bouchon qui bloque leur gorge, réanimer la flamme de leur coeur, développer leur potentiel de créativité et surtout quitter le désespoir pour se relier à tous. Comme disait José: “sans la musique, la vie serait un désastre”.

C’est ainsi que la structure et l’organisation de Voix Libres a vraiment pris forme avec des gens qui sont fiables parce qu’ils sont en lien avec leur vérité profonde… lorsqu’on chante, on ne ment pas.

vl14La musique universelle

Tous les projets ont commencé par la musique traditionnelle ce qui permet aux enfants de retrouver leurs racines.

Le miracle avec la musique, c’est que nous sommes immédiatement tous sur la même longueur d’onde. En construisant leur flûte de pan, les enfants découvrent la flore du pays (les joncs du Beni), la faune (en jouant les intervalles des oiseaux), leur histoire (en jouant des airs traditionnels).

6. LE PRINTEMPS DES FEMMES

Un printemps qui est venu sans que l’on s’y attende, sans bruit ni violence

Un printemps qui est venu sans que l’on s’y attende, sans bruit ni violence

On a juste arrosé l’arbre des bonnes qualités et non des défauts.

Nous avons compté sur le soleil et l’eau pour le fertiliser.

Une floraison nouvelle est là, le printemps des valeurs féminines nous a tous reliés à notre connaissance intuitive et nous a accordé à nos rythmes personnels.

Les esclaves sont devenus des héros et des héroïnes…

Des faiseurs de paix qui tirent les autres de l’enfer de la violence.

L’arbre de ce printemps s’est construit patiemment en 20 ans, à partir des femmes les plus maltraitées exploitées… et ces esclaves sont devenues des entrepreneuses… mais comment?

En suivant toutes les étapes de la croissance… depuis les racines…

• Elles se sont d’abord réunies, harmonisées et ont ainsi quitté la solitude extrême. En effet, dans les ordures, elles ne connaissaient même pas les noms des voisines…

• Puis elles ont raconté et se sont rendu compte que toutes vivaient la même violence.

• Lors de notre première réunion, il n’y a pas eu d’autre alternative que leur ouvrir la bouche… et, enfin, après tant de siècles, elles ont ri, elles ont pleuré, elles se sont solidarisées… elles se sont entraidées.

• 10 ans plus tard, elles se sont organisées en déposant les statuts de leur association à la préfecture et ont manifesté sur la place pour leurs droits et ceux de leurs enfants.

vl16

Les femmes se défendent et dénoncent enfin la violence après des siècles de mutisme et enseignent les droits humains aux hommes, aux meurtriers en prison… aux violeurs… enfin on touche les auteurs de violence… et du coup la violence a baissé de moitié l’an dernier… Aujourd’hui, même les plus violents dans les prisons deviennent leaders de cette campagne.

Avec nos jeunes leaders, elles sont réalisatrices d’une campagne contre la violence qu’elles ont nommé campagne des Bons Traitements pour ne pas stigmatiser les auteurs de violence, mais les intégrer dans ce processus de compréhension des droits humains. Un des principaux droits, celui d’être traité avec tendresse.

Mercedes Cortez, notre représentante légale, lors de la première conférence de presse sur la campagne contre la violence avec toutes les autorités politiques et juridiques de Cochabamba

Mercedes Cortez, notre représentante légale, lors de la première conférence de presse sur la campagne contre la violence avec toutes les autorités politiques et juridiques de Cochabamba

Ma question : Le grand talent des femmes, c’est quoi ? C’est gouverner…

Notre équipe de femmes leaders à Cochabamba… la grande majorité a vécu la violence dans les bidonvilles

Notre équipe de femmes leaders à Cochabamba… la grande majorité a vécu la violence dans les bidonvilles

A Voix Libres, une majorité de femmes…

• Toute la coordination générale des projets est assumée par 5 femmes (avocates, assistante sociales, entrepreneuses).

• 85% de femmes sur la totalité des employés.

• 66% de femmes parmi les responsables alors que l’ONU compte seulement 7% de femmes en position de direction, et 9% dans les gouvernements du monde.

• Bourses d’études : 53 % de filles pour 47% de garçons.

Valeurs féminines (que possèdent aussi les hommes au coeur ouvert) :

• fertilité, abondance, autogestion, prendre soin de l’autre, empathie, compassion, patience, efficacité, enthousiasme, pragmatisme

• engagement complet et esprit multiplicateur, soit le propre de la Foi : La foi ne sert à rien si elle n’a pas les oeuvres.

• C’est transparent et cohérent quand les décisions viennent du coeur.

CONCLUSION

Que nous dit cette nouvelle démocratie participative?

Que les millions d’euros investis pour les exclus sont doublement perdus : ils ne vont pas récupérer l’estime et leur potentiel d’efficacité.

Alors qu’en se transformant en leaders, ils deviennent des spécialistes des exclus et multiplient des projets d’utilité publique. Le bénéfice est donc double.

Pour tous, c’est le moment de muter et d’oublier toutes les contraintes et timidités du passé pour oser créer un changement très profond dans la société.

C’est nous qui mettons les limitations que nous rencontrons, alors que la voix est libre.

Oui, la nature humaine est bonne :

• Un volontaire français, directeur d’école, a passé 4 mois dans nos maisons en Bolivie : il n’a jamais vu un seul geste de violence entre nos enfants alors que pratiquement tous sont le produit d’un viol et ont souffert des mauvais traitements quotidiens. Si des enfants terrorisés et muets peuvent rire, chanter, récupérer leur auto-estime, respecter les autres et abandonner toute agressivité, c’est bien la preuve que la nature humaine est bonne.

Ils étaient muets, pétrifiés et ils se sont relevés. Oui, les femmes et enfants peuvent changer le monde, car leur souffrance les a ouverts à une conscience communautaire. Ils ont réussi parce qu’ils ne savaient pas que c’était impossible…

Et ils sont là pour nous rappeler que la force de votre rêve peut enflammer le monde. Ces jeunes et ces femmes en sont la preuve…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contrôle Anti-spam (saisir le bon nombre) : *